La légende de Shalimar

Est-ce que vous avez été hypnotisée par la dernière publicité de Guerlain de son parfum Shamilar qui est passée à la télévision il y a quelques semaines ? Produit par le réalisateur français Bruno Aveillan, ce court métrage s’inspire de la légendaire histoire d’amour de Shah Jahan et de Mumtaz Mahal

Une publicité de 5 minutes 46

Comme nombreux d’entre vous, j’ai découvert « la légende de Shalimar » un soir confortablement installée sur mon canapé, entre deux épisodes de ma série préférée. J’en ai bien sûr beaucoup entendu parler par l’intermédiaire de deux amies, mais comme je ne suis pas trop cinéma, je n‘ai pas encore eu l’occasion de voir la publicité.

En effet, la toute dernière campagne de Guerlain est depuis mi-août déjà projetée dans les salles de cinéma, avant et entre les séances de film. Mes copines n’ont d’ailleurs pas manqué de parler du mauvais accueil de certains cinéphiles qui sifflaient et huaient la publicité lors de sa diffusion.

Rien d’étonnant, puisque le court-métrage dure tout de même près de six minutes. De quoi agacer les personnes impatientes de voir leur film, puisqu’une bonne publicité doit-être courte. Mais cette longueur inhabituelle s’explique peut-être par les 4 millions d’euros nécessaires pour la réalisation de ce court métrage.

Bref, 11 560 euros la seconde. Quoi qu’il en soit, mission accomplie pour Guerlain et Bruno Aveillan qui ont réussi à attirer l’attention sur « la légende de Shalimar », même si les avis restent très partagés. En effet, alors que certaines personnes ne veulent pas en entendre parler, d’autres ont tout simplement adoré. J’ai aimé.

Vivez la légende de Mumtaz Mahal à travers cette publicité de Guerlain

Mais ce que j’ai particulièrement apprécié dans « la légende de Shalimar » sont la poésie et le romantisme qui s’en dégagent, pour changer un peu des publicités rencontrées habituellement. Pour cause, le film court rend hommage à la passion ardente que Shah Jahan vous secrètement à a femme Mumtaz Mahal. Un amour hors du commun que l’empereur mongol matérialisera par la construction du Taj Mahal.

C’est un mausolée entièrement en marbre blanc érigé par Shah Jahan en souvenir de sa femme, décédée subitement lors de l’accouchement de leur quatrième enfant. D’ailleurs, vers la fin, l’on voit magnifiquement les quatre coupoles et le dôme du Taj Mahal immerger de l’eau, comme une sorte de présent fait par Shah Jahan à Mumtaz Mahal.

Sinon dans le film publicitaire, attendant l’arrivée de l’empereur, la princesse est dans son palais au cœur de son jardin, comme par hasard nommé « Shalimar ». Toutefois, pour rejoindre sa bien-aimée, Shah Jahan doit faire une longue chevauchée au travers d’une steppe aride avec ses montagnes bleues. Tout au long de son parcours, le puissant empereur mongol rêve déjà de Mumtaz Mahal au milieu de coussins de brocart, sur son tapis de soie précieux.

En fermant les yeux, il se rappelle très bien de ses cheveux d’or, la douceur de sa peau, ainsi que de son parfum. Et une fois qu’il est arrivé à destination, la voilà qui apparaît devant lui dans son sari brodé d’or, fidèle à l’image qu’il s’est faite d’elle. Dans la publicité, la princesse Mumtaz Mahal est incarnée par le très célèbre mannequin russe Natalia Vodianova, qui je le rappelle est déjà une égérie de Guerlain.

Écrit par Magali le dans Côté beauté

Un p’tit relais sur les réseaux sociaux ?

T’en as pensé quoi ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 7af8nmyq2i